Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Historiques Jumelages
 ↑  
Visites

 1686727 visiteurs

 28 visiteurs en ligne

Flash infos

 - Consultez nos divers articles dans "NOUVELLES"

Pour des infos générales complémentaires sur les Comités de Jumelage membres de l' AJVA,

cliquez sur:  https://www.facebook.com/Ajva85-1437114249671741/?ref=aymt_homepage_panel

ou directement sur "facebook" , à gauche, en bas de la page d' accueil.

-----------------------

BONNES VACANCES - on se retrouve en septembre...

------------------------------------

Comité Jumelage Les Sables d'Olonne/Schwabach: participation au FORUM des ASSOCIATIONS

du Pays des Olonnes aux 'Atlantes'  -  15 Septembre 2018 - ouvert de 10h à 18 h

Assemblée Générale du CJ Sablais - mardi 9 octobre 2018 - Salle de l' amitié

20 octobre 2018: Festivités des Jumelages du Pays des Olonnes (organisation en cours)

-----------

A prévoir d'ores et déjà: 3ème Grand FORUM franco-allemand aux Herbiers.

l'A.J.V.A et ses partenaires allemands s'y présentent le 27 octobre 2018.  A suivre...

Nouvelles
Un peu d'Histoire commune - il y a 200 ans ... - par ajva-dormiex le 27/03/2018 @ 00:08

SOURCE: Ambassade d' Allemagne - extrait

23.03.2018 - Article

Le 4 février 1818, le roi de Prusse Frédéric-Guillaume III achetait à Paris l’hôtel particulier d’Eugène de Beauharnais, pour en faire sa légation. Ce joyau d’architecture, devenu résidence de l’ambassadeur, a fété le 21 mars ces 200 ans d’histoire partagée.

Le prince avait besoin d’argent. Le roi voulait un pied-à-terre prestigieux. Le 4 février 1818, Eugène de Beauharnais (1781-1824), fils de l’Impératrice Joséphine et vice-roi d’Italie, cédait son hôtel particulier parisien au roi de Prusse Frédéric-Guillaume III. Le prix fixé (575 000 F) était inférieur à celui demandé (plus de 900 000 F). Mais il reflétait la magnificence de ce bâtiment construit entre 1713 et 1715 par Germain Boffrand, qu’Eugène de Beauharnais avait réaménagé au prix de dépenses somptuaires (fustigées par son beau-père, Napoléon Ier) entre 1803 et 1817. 

L’intérêt du roi de Prusse pour cette demeure de luxe remontait au printemps 1814. Lors de la bataille de Paris et de l’entrée des coalisés dans la capitale, l’Hôtel de Beauharnais lui avait servi de quartier général. À partir de 1816, il le loua pour héberger sa légation à Paris, puis il eut l’opportunité de l’acheter. Le comte Heinrich von der Goltz, qui avait mené les négociations de paix avec la France à la fin de l’ère napoléonienne, s’occupa des tractations. Il devint le premier légataire prussien à y résider.

Frédéric-Guillaume III effectuait de fréquents séjours privés à Paris. Comme le souligne l’historien d’art Jörg Ebeling dans un récent ouvrage (Le style Empire, l’Hôtel de Beauharnais à Paris, 2016), son installation à l’Hôtel de Beauharnais reflétait le nouveau statut de la Prusse sur la scène européenne après la victoire contre Napoléon. Il lui offrait aussi le plaisir d’une demeure de charme située en bord de Seine, en plein cœur de Paris, et « dont le mobilier choisi et luxueux n’avait pas son pareil à Berlin, ni à Potsdam ».

Artistes et diplomates

Mais le roi de Prusse n’était pas le seul à goûter le charme de la capitale française. À partir des années 1820, l’Hôtel de Beauharnais devint un pôle d’attraction pour d’innombrables visiteurs allemands. Outre des princes et le roi Louis II de Bavière, on a pu y croiser Alexander von Humboldt, les architectes Karl Friedrich Schinkel et Leo von Klenze. Le compositeur Richard Wagner y a composé L’arrivée des cygnes noirs, dont la partition est toujours conservée dans le salon de musique. Le peintre Max Beckmann y a assisté à une réception qu’il a immortalisée sur la toile La société parisienne (1931), conservée au musée Guggenheim de New York. En 200 ans, des dizaines d’artistes allemands et français s’y sont produits, rencontrés et mutuellement inspirés.

AL


CONFERENCES

Hans HERTH, un conférencier hors pair, une salle attentive

L'ÉCONOMIE EST INSCRITE DANS LES GÊNES DES CIVILISATIONS

Les sondeurs, les politicologues, les économistes de tous bords...ne cessent de gloser sur l'économie allemande et la comparaison de sa santé par rapport à celle de la France qui peine.

Y a-t-il un modèle allemand et un autre modèle français ? Pour l'instant, un qui marche et l'autre qui souffre. Est-il possible d'aller piquer des recettes chez nos voisins pour nous améliorer ?

Une chose est sûre : le sujet désormais intéresse les français. L'économie s'invite dans tous les débats. Et durant ces mois de campagne électorale les orateurs candidats se jetteront des chiffres à la figure...sans proposer de solution pour reconstruire la dynamique économique à la Française.

A l' initiative de l'Association Entreprises des Olonnes EDO et de l'Association des Jumelages VENDÉE ALLEMAGNE AJVA, nous étions conviés à assister à une Conférence Débat sur ce parallèle entre les deux économies

UNE APPROCHE SOCIOLOGIQUE DE L'ÉCONOMIE COMPARÉE

Le conférencier Hans HERTH, sociologue franco allemand, ancien consultant a promené les auditeurs depuis l'antiquité jusqu'à nos jours pour montrer comment se sont forgées en France et en Allemagne deux mentalités économiques différentes, voire totalement divergentes.

"L'Allemagne n'a pas de politique industrielle mais elle a des industriels ", la France....chacun a pu compléter la phrase selon sa philosophie...

Depuis la nuit des temps le français chasse en solitaire dans le monde économique, l'allemand chasse en meute. Sa pauvreté en ressources naturelles l'a contraint à ce mode de gestion, "au perfectionnement du banal", au travail bien fait. Le travail est familal, collectif. La cogestion est possible, nécessaire en Allemagne.. 

La conclusion est cinglante. Il n'y aura pas de convergence entre les deux économies tant les mentalités sont tellement  différentes voire opposées.

Transcrit au niveau de l'Europe par le conférencier, cela signifie il n'y aura pas d'Europe intégrée mais l' une des  solutions serait l'Europe Fédérale avec des règles communes sur le plan fiscal, sur le plan social.

On peut changer des structures mais on ne peut changer aisément des mentalités.

Une soirée particulièrement enrichissante dont, en quelques lignes, on ne peut donner qu'un trés pale reflet.  Ce fut une démonstration aussi parfaite qu'aisée à suivre.

Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Facebook

facebook.jpg

News

BONNES OCCASES des VILLES JUMELLES"     C'est la rubrique pour vos offres / demandes. ex: Visites entre Villes-jumelles, covoiturages etc.. ajva85@yahoo.com - STAMMTISCH in La Roche s/Yon Vous voulez pratiquer votre allemand? Sie möchten Deutsch sprechen? Infos unter " ajva85@yahoo.com" ----------------------- Le prochain FORUM DE L'AJVA se tiendra AUX PAYS  DES HERBIERS   LE 27 OCTOBRE 2018 ----------------------

Vendée Le département

_CGV_LogoLeDepartement_VERTICAL_ED_Couleur.jpg
log1.jpg
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Recopier le code :
27 Abonnés
Diaporamas
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  Nombre de membres 7 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!